Caractérisation fonctionnelle de TMRP, une protéine membranaire impliquée dans l'interaction entre Phytophthora infestans et Nicotiana benthamiana

I. Malcuit et D. Baulcombe
The Sainsbury Laboratory, John Innes Centre, Norwich Research Park, Colney Lane, Norwich, NR47UH, Royaume-Uni

Chez nicotiana. Benthamiana, la resistance hypersensible a phytophthora. Infestans est induite par l'elicitine inf1. Un systeme de criblage base sur vigs (virus-induced gene silencing) a ete utilise pour permettre l'identification de genes impliques dans la reaction d'hypersensibilite induite par inf1 et la resistance a p. Infestans chez n. Benthamiana. Une banque de cdna de n. Benthamiana a ete construite dans le vecteur viral derive de pvx (potato virus x) pour permettre la suppression des genes correspondants. Un des genes identifies code pour une proteine de 132 acides amines dont la fonction etait jusqu'alors inconnue et dont l'analyse de la structure primaire predit trois domaines transmembranaires en position c-terminale. D'autre part, la surexpression transitoire de cette proteine induit une reaction d'hypersensibilite au niveau de la zone infiltree dans des feuilles de n. Benthamiana visualisee par l'accumulation de composes phenoliques et la deposition de callose au niveau de la paroi. Cette propriete d'induire une hr en absence d'eliciteur par surexpression est commune a plusieurs proteines impliquees dans la resistance a divers pathogenes.
l'analyse de la topologie de tmrp et sa localisation dans le cellule a ete facilitee par la fusion de peptides antigeniques de type ha en amont de tmrp ainsi que la fusion de tmrp avec la gfp pour permettre sa localisation par microscopie confocale. Des resultats de centrifugation differentielle et de purification de membranes plasmiques par la methode de partition en deux phases, ont permis de confirmer la presence de tmrp dans des fractions enrichies en membranes plasmiques. D'autre part, l'analyse de la topologie de cette proteine dans la membrane plasmique suggere un domaine n-terminal extracellulaire.
La protéine tmrp ferait-elle partie d'un complexe membranaire de surveillance ou de réception du signal précoce induit par inf1 ? Afin d'élucider la fonction de tmrp plusieurs approches sont employées (i) la recherche de protéines interagissant avec tmrp est en cours par la méthode de " split ubiquitin " adaptée aux protéines membranaires chez la levure (ii) l'expression de tmrp chez la tomate et la pomme de terre sous contrôle de promoteurs constitutifs (35s) et de promoteurs inductibles et son effet sur la résistance a p. Infestans (iii) la suppression de tmrp par rnai chez arabidopsis afin de mettre en évidence son rôle dans le contexte de l'interaction entre p. Brassicae et la variété résistante columbia.











Copyright Cirad 2004 - Contact : Cathy Lyonnet